Axess Code Index du Forum
Écologie et bon sens
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 27, 28, 29 ... 34, 35, 36  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Axess Code Index du Forum -> Mindphaser
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant    
Auteur Message
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 12 Fév 2018 8:55     Sujet du message: Répondre en citant
Gaspillage énergétique :

https://stop-pub.agirpourlenvironnement.org/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=CApetition__PTITION__Stop_aux_pubs_nergivores

https://www.change.org/p/pour-l-abandon-du-projet-de-centrale-%C3%A0-gaz-%C3%A0-landivisiau-29
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FRONT 242 PARIS
Iznogoud


Inscrit le: 29 Mai 2015
Messages: 828

MessagePosté le: 12 Fév 2018 23:56     Sujet du message: Répondre en citant
https://www.quechoisir.org/actualite-compteur-linky-la-cour-des-comptes-tres-critique-n51752

Les actionnaires bandent ! Rulaiz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 23 Fév 2018 14:56     Sujet du message: Répondre en citant
Le plastique c'est fantastique, le caoutchouc super doux

https://www.surfrider.eu/le-blog/2018-annee-cruciale-recifs-coralliens/

https://www.youtube.com/watch?v=u7yJwWa-e1M&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter_fevrier

Pour FRONT 242 PARIS

https://www.l214.com/enquetes/2018/fourrure/visons/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=c83efedf6a-EMAIL_CAMPAIGN_2018_02_22&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-c83efedf6a-197666041#section-petition

Pour nos amies les tortues

https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1129/seychelles-menaces-sur-aldabra-et-ses-tortues-geantes?mtu=309153153&t=3961
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.e
Tleilaxu


Inscrit le: 07 Juin 2011
Messages: 1916

MessagePosté le: 28 Fév 2018 23:52     Sujet du message: Répondre en citant
.....

Dernière édition par X.e le 18 Mar 2018 22:59 ; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.e
Tleilaxu


Inscrit le: 07 Juin 2011
Messages: 1916

MessagePosté le: 28 Fév 2018 23:57     Sujet du message: Répondre en citant
En France, sur les seules côtes de Vendée et Charente Maritime sur la seule période de Janvier à Mars, c'est une moyenne de 6000 dauphins (et jusqu'à 10 000 d'après les estimations de Pelagis) qui sont tués par !es chalutiers pélagiques pêchant en bœuf (filet traîné par deux chalutiers) mais aussi par les grands chalutiers industriels à grande ouverture verticale. C'est bien plus que les massacres des îles Féroé et de la baie de Taiji (Japon) combinés.

L'observatoire Pelagis basé à La Rochelle lance des bouteilles à la mer depuis plusieurs années sans être entendu. Dans un rapport de 2016 signé par le CNRS, Pélagis et l'université de la Rochelle, il est clairement stipulé que la mortalité infligée aux dauphins par les bateaux de pêche met en péril la survie de la population à moyen terme. Les mammifères marins sont particulièrement vulnérables, avec une faible fécondité et une grande sensibilité à la pollution chimique et plastique, ils doivent aussi affronter la raréfaction de leur nourriture en raison de la surpêche. Si nous voulons encore voir des dauphins en France demain, il est donc urgent de prendre des mesures drastiques de protection dès aujourd'hui. Pour l'instant, l'Etat fait la sourde oreille à toutes les alertes des scientifiques sur le sujet et les pêcheurs impliqués profitent de l'ignorance du grand public.

Les dauphins qui évoluent souvent avec les bars sont capturés dans les filets qui ne sont pas suffisamment sélectifs. De là s'en suit une mort agonique dans le filet (par noyade). Les dauphins qui sont remontés vivants meurent des blessures infligées par les pêcheurs à bord des navires. Les cadavres échoués montrent des fractures du rostre, la queue et les nageoires sectionnées, des entailles profondes dues au filet...

Sous le pudique terme de "captures accessoires", c'est une véritable hécatombe de dauphins qui a lieu le long de nos côtes dans une opacité totale et entretenue.

En effet, si la loi oblige en théorie les pêcheurs à déclarer leurs captures de dauphins, dans les faits, l'État n'a habilité aucun organisme à recevoir ces données. Un vide bien pratique pour empêcher tout suivi de la mortalité infligée aux mammifères marins par les chalutiers. L'Observatoire Pélagis de La Rochelle est pourtant tout à fait apte et légitime à recueillir ces données mais n'a pas obtenu l'autorisation de le faire.

CE QUE DOIT FAIRE L'ETAT :

1/ Interdire la pêche au chalut sur les zones de frayères du bar. La France donne des autorisations pour une pêche particulièrement destructrice sur des zones fragiles mais ne met pas en parallèle les mesures de surveillance adéquates.

2/ Mettre en place une meilleure surveillance des pêcheries et empêcher concrètement la vente de poissons juvéniles. La France a déjà écopé de plusieurs millions d'euros d'amende pour sa grande tolérance à la vente de poissons sous tailles, interdits par l'Union Européenne
, dans un but évident de préserver les populations.

3/ Désigner enfin un organisme (Pélagis par exemple) pour recevoir les données liées aux captures de dauphins par les engins de pêche.

CE QUE PEUT FAIRE LE GRAND PUBLIC :

1/ Manger moins de poisson

2/ Boycotter systématiquement les poissons de petite taille.

3/ Boycotter les poissons issus de la pêche au chalut et s'en tenir exclusivement aux poissons pêchés à la ligne.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 01 Mar 2018 19:57     Sujet du message: Répondre en citant
X.e a écrit:


CE QUE DOIT FAIRE L'ETAT :



Changer de dirigeants et y mettre des gens dont ce n'est pas le métier mais la vocation.

Cf Topic écologie ET bon sens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 10 Mar 2018 13:43     Sujet du message: Répondre en citant
Enercoop, une autre manière de concevoir l'électricité

http://www.enercoop.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 11 Mar 2018 8:02     Sujet du message: Répondre en citant
https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1069/le-5-avril-empechons-la-fusion-de-bayer-et-monsanto
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 14 Mar 2018 5:06     Sujet du message: Répondre en citant
Always money, money forever :

"Pour la première fois, deux militants de Greenpeace France ont été condamnés à une peine de prison ferme par le tribunal de grande instance de Thionville, mardi 27 février. Six autres activistes et un salarié de l’association ont également écopé de lourdes sanctions.

Les huit militant-es étaient jugé-es pour s’être introduits dans la centrale de Cattenom en Moselle et avoir déclenché un feu d’artifice au pied de la piscine d’entreposage de combustible usé, en octobre 2017. Leur action avait permis de démontrer des failles de sécurité importantes, dénoncées à de nombreuses reprises sans réaction de la part d’EDF.

Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France, était poursuivi pour « complicité », et Greenpeace France en tant que « personne morale ». EDF réclamait à l’association et aux activistes plus de 700 000 euros en réparation dont 500 000 euros pour « atteinte à sa crédibilité ».


Le verdict, prononcé le soir même du procès, est particulièrement sévère :

⦁ Deux activistes ont été condamnés à deux mois de prison ferme.
⦁ Les six autres activistes sont condamné-es à cinq mois de prison avec sursis.
⦁ Yannick Rousselet, notre chargé de campagne nucléaire, a été jugé coupable de « complicité » et sanctionné de cinq mois de prison avec sursis.
⦁ L’association Greenpeace France est jugée coupable et doit payer une amende de 20 000 euros. Elle devra également verser 50 000 euros à EDF au titre du « préjudice moral ». Concernant le « préjudice matériel », une évaluation a été demandée à un expert et Greenpeace France doit provisionner 20 000 euros.
"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FRONT 242 PARIS
Iznogoud


Inscrit le: 29 Mai 2015
Messages: 828

MessagePosté le: 14 Mar 2018 23:36     Sujet du message: Répondre en citant
oui sans précédent...

ces gens là feraient mieux de jouer au football Rulaiz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stella maris
Bene Gesserit


Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 5007
Localisation: Into the wild

MessagePosté le: 16 Mar 2018 16:33     Sujet du message: Répondre en citant
Donald fait encore parler de lui et veut autoriser la chasse aux éléphants...ben voyons :

https://secure.avaaz.org/campaign/en/trump_elephant_redux_fbtstd/?byKizab&v=103978&cl=14113952522&_checksum=14239dfbeac041f80a8199e59e90cd84a3379127ccaccd6184bbeda25745d30f




Mickey aux prochaines élections présidentielles Américaines ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.e
Tleilaxu


Inscrit le: 07 Juin 2011
Messages: 1916

MessagePosté le: 18 Mar 2018 22:59     Sujet du message: Répondre en citant
Tarnac: un fiasco politique devant la justice

Huit personnes dont Julien Coupat sont jugées à partir de mardi, et pendant trois semaines, devant le tribunal correctionnel de Paris, accusées d’avoir saboté des caténaires de TGV en 2008. La défense veut faire de ce procès celui de l’antiterrorisme à la française.


Cela demande un petit effort de mémoire, voire un peu d'imagination pour les plus jeunes. Souvenez-vous : Nicolas Sarkozy était président de la République depuis à peine 18 mois, et Michèle Alliot-Marie la ministre de l'intérieur. La France était alors épargnée par les attentats, mais le 11 novembre 2008, une série d'arrestations était effectuée à Paris, à Limoges (Haute-Vienne) et à Tarnac (Corrèze). Les plus hautes autorités de l'État annonçaient avec tambours et trompettes le démantèlement d’un groupe clandestin à visées terroristes, une redoutable structure de l'ultra-gauche qui s'attaquait prétendument aux TGV.

Cet éclatant succès policier était célébré sans retenue ni mesure par les grands médias. Michèle Alliot-Marie se rengorgeait devant les caméras de télévision (voir ici le 20 heures de France 2 du 11 novembre 2008). Dix ans plus tard, après une enquête fleuve qui a connu de nombreux ratés et des épisodes curieux, cette construction politico-policière, ramenée à de plus modestes proportions, débouche sur un procès qui s'annonce quelque peu bancal.

Huit personnes vont finalement comparaître devant la XIVe chambre correctionnelle de Paris, ce mardi 13 mars et pendant trois semaines, pour une liste de délits assez hétéroclites : Julien Coupat et Yildune Lévy (pour association de malfaiteurs, dégradations volontaires en réunion et refus de se soumettre à un prélèvement biologique), Elsa Hauck et Bertrand Deveaud (pour association de malfaiteurs), Christophe Becker (pour falsification de documents administratifs et recel), Manon Glibert (pour recel de faux documents administratifs) et enfin Benjamin Rosoux et Mathieu Burnel (pour refus de prélèvement biologique).

Seules les dégradations commises contre des installations de la SNCF et de RFF à Dhuisy (Seine-et-Marne) seront examinées, celles qui avaient eu lieu dans l’Oise et dans l’Yonne ayant fait l’objet d’un non-lieu pour absence de charges suffisantes. Quant à la piste de militants antinucléaires allemands, auteurs d'une revendication des sabotages, elle avait été rapidement écartée par les enquêteurs et le juge Thierry Fragnoli (qui a longtemps instruit le dossier avant de jeter l'éponge).

« Ce ne sera pas leur procès, mais celui d’une instruction menée uniquement à charge et pour couvrir les manœuvres illégales de certains membres de la DGSI », déclare l'avocat Jérémie Assous, qui défend sept des huit prévenus (dont Julien Coupat). « C’est d’abord le procès de personnes, avant d’être celui de l’antiterrorisme », nuance sa consœur Marie Dosé, qui défend Yildune Lévy. Malgré leurs différences de vues, les défenseurs du prétendu « groupe de Tarnac » plaideront tous la relaxe.

Me Assous a, voilà quelques jours, remis au tribunal des conclusions de 178 pages (dont Mediapart a pris connaissance), dans lesquelles il souligne l'absence de preuves dans le dossier, tout en décortiquant les erreurs et les imprécisions des services enquêteurs. Il pilonne notamment le fameux procès-verbal D 104, censé prouver la présence à Dhuisy de Julien Coupat et Yildune Lévy pendant la nuit du 7 ou 8 novembre 2018, qui est truffé d'incohérences, la surveillance policière du couple semblant avoir été effectuée à distance, et par moments reconstituée a posteriori pour les besoins de la cause.

Son mémoire ironise également sur l’apparition « opportune », dans l’enquête, d’un manchon permettant d’assembler les tubes en PVC repêchés par des plongeurs dans la Marne, entre février et avril 2010, à Trilport (Seine-et-Marne), près du lieu où Julien Coupat aurait endommagé une caténaire avec un fer à béton, cette nuit-là. Sans manchon, ces tubes ne s'assemblent pas et n'ont donc pu servir à déposer un crochet en fer à béton, comme le soutient l'accusation. Or, ni les procès-verbaux des plongées, ni les deux premières expertises judiciaires des tubes ne mentionnent l’existence de ce manchon miraculeux, qui semble plus neuf que les tubes et ne surgit que dans une troisième expertise, en décembre 2010, soulève l’avocat.

L'incrimination terroriste contre le « groupe de Tarnac » n'a été abandonnée définitivement qu'en janvier 2017, avec l'arrêt de la chambre criminelle de la Cour de cassation rejetant les pourvois déposés par le procureur général de Paris et la SNCF contre l'arrêt de la cour d'appel de Paris de juin 2016.

Les dégradations de caténaires et la prétendue « association de malfaiteurs » seront donc examinées par le tribunal correctionnel, et non pas par la cour d'assises, et sans cette lourde circonstance aggravante. La défense des mis en examen, qui dénoncent depuis le début de l'affaire une enquête truquée et gonflée pour des motifs politiques, s'en trouve partiellement confortée, bien que l'on ne puisse prédire si l'analyse que fera le tribunal sera bienveillante.

Sur le point central, celui de la finalité terroriste des faits reprochés, la chambre criminelle a notamment écrit ceci : « L’arrêt n’encourt pas la censure dès lors qu’il se déduit de ces énonciations qu’il n’existe pas de charges suffisantes permettant de retenir que les infractions, objet de l’arrêt de renvoi devant la juridiction de jugement, auraient été commises en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur. »

Comme les juges d’instruction Jeanne Duyé et Christophe Teissier avant elle, la chambre de l'instruction avait, le 28 juin 2016, estimé que les dégradations de caténaires de TGV attribuées en 2008 au « groupe de Tarnac » ne présentaient pas de caractère terroriste. Tout en retenant l'association de malfaiteurs contre certains mis en examen, pour les projets de dégradations sur le réseau TGV, voici ce qu'avaient écrit les deux juges d'instruction sur la qualification terroriste des faits :

« Si, à l’évidence, les actions […] ont été commises dans le dessein patent de désorganiser le fonctionnement d’un rouage considéré comme étatique, la SNCF […], en revanche, il convient de considérer qu’au-delà du préjudice évident occasionné, du trouble manifeste apporté à l’ordre public et du désagrément causé aux usagers, ces actions ne peuvent être considérées, malgré la rhétorique guerrière employée, comme étant des actions ayant intimidé ou terrorisé au sens de l’article 421-1 du code pénal tout ou partie de la population. »

« À cet égard, il convient de rappeler que l’idée du groupe de Tarnac, comme cela semble ressortir des notes découvertes dans le sac de Julien Coupat abandonné à la frontière américano-canadienne, serait de faire “naître l’insurrection” afin non pas d’intimider et terroriser la population mais dans l’espoir au contraire de la rallier à ses vues, la lutte armée n’étant par ailleurs pas un but en soi », lit-on notamment dans l'ordonnance de renvoi.

Le parquet de Paris soutenait, au contraire, que l'ouvrage collectif L’Insurrection qui vient constituait une preuve des visées terroristes du « comité invisible ».

Le 25 mai 2016, devant la chambre de l'instruction, le parquet général avait requis le rétablissement de la circonstance aggravante de terrorisme pour l’ensemble des faits reprochés à trois prévenus. Là où le « groupe de Tarnac » ne revendique qu’une action politique, tout en niant sa participation aux sabotages de caténaires, le réquisitoire écrit du parquet général assenait ceci : la « finalité terroriste de ce groupuscule ne saurait non plus être nuancée par l’aspect politique de leur mouvement. Si la promotion idéologique d’une nécessité de changer de société est une position politique protégée par la liberté d’opinion, sa mise en œuvre par l’intimidation ou la terreur relève de la délinquance dont la répression est prévue par la loi ».

Voir la conférence de presse de l’alors procureur de Paris Jean-Claude Marin, le 14 novembre 2008

A lire aussi:
Macron décore Jean-Claude Marin, procureur de la raison d’Etat Par Michel Deléan
Tarnac: la fin du mythe terroriste Par Michel Deléan
Peut-on critiquer les magistrats? Par Michel Deléan
Tarnac: pas de terrorisme malgré une « rhétorique guerrière », selon les juges Par Michaël Hajdenberg et Fabrice Arfi
Tarnac : un livre au tribunal Par Joseph Confavreux et Michel Deléan
Tarnac: le parquet colle à la version policière et veut un procès pour terrorisme Par Louise Fessard
Tarnac: intérêts policiers, obsessions politiques, le récit d'un scandale Par Louise Fessard
Tarnac: une reconstitution pour rien Par Michel Deléan
Tarnac: la police antiterroriste avoue une «erreur» et des «distorsions» Par Erich Inciyan
Julien Coupat: «La loi travail est l'affront qui fait monter au front» Par christophe Gueugneau
Julien Coupat: «L'antiterrorisme est la forme moderne du procès en sorcellerie» Par David Dufresne

Mediapart, 12 mars 2018 Par Michel Deléan
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.e
Tleilaxu


Inscrit le: 07 Juin 2011
Messages: 1916

MessagePosté le: 21 Mar 2018 3:06     Sujet du message: Répondre en citant
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/20/proces-tarnac-yildune-levy-et-le-don-d-ubiquite_5273823_1653578.html


Sinon, tu le sens le vent......... Sifflote
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
X.e
Tleilaxu


Inscrit le: 07 Juin 2011
Messages: 1916

MessagePosté le: 21 Mar 2018 3:10     Sujet du message: Répondre en citant
« Tout devient prétexte à jugement : ainsi, on nous construit des carrières judiciaires »

https://reporterre.net/A-Bure-l-Etat-harcele-les-opposants-a-la-poubelle-nucleaire

Prison ferme !!!
3 mois.... pour l'un et pour l'autre......
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meuse/bure/bure-opposant-au-projet-cigeo-condamne-prison-ferme-1442927.html

tu le sens l'étau....... Le Diktat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FRONT 242 PARIS
Iznogoud


Inscrit le: 29 Mai 2015
Messages: 828

MessagePosté le: 24 Mar 2018 11:47     Sujet du message: Répondre en citant
http://www.journaldelenvironnement.net/article/l-erosion-de-la-biodiversite-une-menace-pour-l-humanite,91045

L'humanité... bon débarras !

Rulaiz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Axess Code Index du Forum -> Mindphaser Toutes les heures sont au format GMT + 4 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 27, 28, 29 ... 34, 35, 36  Suivante
Page 28 sur 36

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com  Mind theme by AXC - 2006